CARANTEC CULTURE

Programme

La programmation de l’Année 2023

Dimanche 26 février 2023 à 17h  à l’Espace des Minimes de St Pol de Léon, concert avec un duo composé par Dana Ciocarlie (Piano) et Delphine Haidan (Chant) avec au programme des œuvres de Grieg, Tchaïkovsky, Mozart, Sibelius… Plus d’infos à venir

Samedi 28 janvier 2023 à 17h

Prix des places : 18 €, 15 € pour les adhérents de Carantec Culture et les associations culturelles partenaires, gratuit pour les moins de 18 ans.

Réservez sur HelloAsso

Concert avec un duo composé par Virginie Constant (Violoncelle) & Fanny Vicens (Accordéon).

À l’église de Locguénolé.

Musiciennes passionnées aux parcours riches et variés, la violoncelliste Virginie Constant et l’accordéoniste Fanny Vicens se rencontrent musicalement dans « Le Jardin d’Eden », programme de musiques hébraïques populaires et savantes qu’elles partagent avec le clarinettiste Pierre Génisson. Elles aiment se retrouver autour de leurs deux instruments dont les sonorités font merveille, pour élargir leur répertoire vers la modernité ou s’aventurer sur de nouvelles transcriptions inédites.

Virginie Constant
Fanny Vicens

Le programme « The Spirit of Sofia » qu’elles imaginent en hommage à la compositrice Sofia Gubaidulina (née en 1931) – à l’occasion de son 90e anniversaire – vise à mettre en lumière le parcours spirituel, artistique et humaniste d’une créatrice hors-norme. Il fait converger toutes les influences et les facettes de la musique de Sofia Gubaidulina, des chorals de Bach à l’improvisation, de la musique traditionnelle juive de tradition orale à l’expérimentation.

Nourrie par ses origines tatares, et toutes formes de musiques rituelles, influencée par la mystique chrétienne et la philosophie orientale, Sofia Gubaidulina a aussi été marquée par l’apprentissage musical transmis par ses professeurs, de confession juive, et par sa profonde attirance pour les compositeurs germaniques, en particulier Bach. L’improvisation sur des instruments traditionnels, qu’elle a pratiquée au sein de l’ensemble Astreya tient aussi une place singulière dans l’élaboration d’un langage unique.
In Croce (en croix), œuvre remarquable et spectaculaire pour violoncelle et accordéon, constitue la « pierre angulaire » de ce projet.

 Le programme :

  • Traditionnel tatare : Bağçalarda kestane
  • J.S. Bach (1685-1750) : Ich ruf’ zu dir, Herr Jesu Christ (Orgel-Büchlein BWV 639)
  • Sofia Gubaidulina (*1931) : Préludes, pour violoncelle seul (extraits)
  • Maurice Ravel (1875-1937) /C.Lehn : Kaddish
  • J.S. Bach (1685-1750) : Sonate BWV 1027 (Adagio, Allegro ma non tanto, Andante, Allegro Moderato)
  • Sofia Gubaidulina (*1931) : In Croce
  • Musique liturgique : Rozo D’Shabbos (Le secret du Chabbath) (arrangement Virginie Constant et Fanny Vicens)
  • Sofia Gubaidulina (*1931) : Kadenz, pour accordéon seul
  • J.S. Bach (1685-1750) : Da Jesu an dem Kreuz stund (Orgel-Büchlein BWV 621)
  • Trad. : Le Jardin d’Eden, Bashana Haba’a (Mélodies hébraïques)

 

Samedi 14 janvier 2023 à 17h

L’École de Pont-Aven, berceau de l'art moderne

Au cinéma Étoile de Carantec, une conférence sur « L’École de Pont-Aven, berceau de l’art moderne » qui sera animée par Noé Willer.

Pratique :
Prix des places : 7 €, 5 € pour les adhérents de Carantec Culture et des associations culturelles partenaires, gratuit pour les moins de 18 ans.
Vous avez la possibilité de réserver sur place, mais aussi sur  Helloasso en cliquant sur le lien suivant : Réservation

Après la première conférence qu’il a animée, en octobre 2020, dans le cadre de Carantec Culture, consacrée aux « Trésors du Musée d’Orsay », Noé Willer, avec le talent pédagogique qui lui est reconnu, choisit cette fois un focus breton : la célèbre « École de Pont Aven », qui a rendu mondialement célèbre ce village du Finistère. Cette École regroupe, à la fin du XIXème siècle, des artistes très différents venus peindre régulièrement à Pont Aven, dans un mouvement qui, du synthétisme et du post-impressionnisme, évoluera vers le symbolisme. Ces artistes français, dont Gauguin et Émile Bernard, et autres peintres américains, britanniques, polonais, séduits par les paysages bucoliques de l’estuaire de l’Aven, prenaient parfois pour modèles les habitants vaquant à leurs occupations quotidiennes, attachés à leurs traditions séculaires.

Noé Willer est d’abord un spécialiste de la peinture. Après des études aux Beaux-Arts de Paris en classe de peinture, il crée en 1974 le « Cercle amical du Marais », une galerie ayant pour vocation d’exposer les artistes internationaux invités en France. En 1976, il ouvre à Deauville « Royal Gallery », où l’école impressionniste, avec les peintures de l’estuaire et de Rouen, est à l’honneur. De nouveau Paris en 1986, où il ouvre une galerie réputée rue de Miromesnil, qu’il dirigera de longues années. De 1986 à 2017, sa trajectoire associe sa fonction d’expert, notamment comme acteur des ventes aux enchères à Drouot, à celle de professeur d’art plastique.
Noé Willer est surtout un homme de passion et de communication. C’est la passion, en effet, qui permet de partager et de faire partager des émotions. A Carantec, où il réside à présent le plus clair de son temps, il poursuit son expertise s’agissant de peintres dont il a rédigé des biographies, tels Jean-Gabriel Domergue, Eugène Galien-Laloue, Luigi Loir, Victor Gilbert.

La peinture du 19ème siècle est son domaine de prédilection.

 
 

 

 

Orchestre des Instruments Recyclés (OIR)

Au gymnase de la Fondation ILDYS à Perharidy, un concert exceptionnel de l’Orchestre des Instruments Recyclés (OIR).Avec au programme de la musique paraguayenne, argentine ainsi que de la musique classique, et …. un clin d’œil à Edith Piaf.

Pas de réservation. Billetterie sur place avec un tarif unique de 15 € et gratuit pour les moins de 18 ans.

Vendredi 6 janvier 2023 à 20h30